Lorsque le grand peintre catalan Joàn Miro, découvrait dans la nature une couleur qui lui plaisait, il disait:

"ceci est la couleur de mon rêve." et il se mettait à peindre ce rêve en le rêvant.

                                                                                 Prosper DIVAY

Le minéral, saisi dans sa masse mais fluide, ruisselant de couleurs chaudes. 
L'œil ricoche de strate en strate, reconstituant brassages, éboulis, friction-fusion, intimité de la Terre, là où l'homme la fouille, la déchire et nous permet d'imaginer son histoire: 

            la Carrière du Petit Rocher à Aucfer et les Kaolins de Ploemeur, en Bretagne.

            Interrogation du règne minéral, animal, de l'Homme, représenté ici par le poisson.

             Poisson fossilisé comme une trace, trace dans le temps et dans l'espace; trace infime par rapport à celle du minéral;

            conscience que l'Homme fait partie d'un tout, bibliquement façonné d'argile.

         Conscience de l'impermanence de l'Homme et de sa nature éphémère.

         Association poisson/minéral évoquant les abysses encore inexplorés, espace d'imagination et de réflexion.